Monday, April 24, 2006


Le Funk

Le funk est heureusement une musique. Un bruit sale. Ou plutôt un hurlement.
Un va-et-vient. Un motif répétitif comme une pulsation cardiaque. Une sensation indéfinissable.

Il se demande juste ce que le fout le N entre son U et son K. Fuk, ou plutôt fuck !
Le funk c’est aussi ça. Une attitude sexuelle. Une musique sexuelle. Le petit bisou dans le cou sur le canapé en cuir. Le funk c’est surtout une discipline de faire du rythme autour de laquelle s’enlace la liberté de l’improvisation.

Le terme funk signifie probablement « mauvaise odeur ». Loin des champs de roses, le funk est une odeur de transpiration, de sexe. Certains on déniche un lien entre les mots funk et lu-funki, dialecte d’Afrique centrale signifiant « forte transpiration ».
Difficile en fait de définir avec des mots un sentiment, une sensation. Car le funk est une vibration. Musiques classiques américaines puisant leurs profondes racines en Afrique, le blues le jazz, le rythm’n’blues et la soul retournent plus que jamais a leurs origines grâce au funk.

Avec le funk, le rythme africain reprend tous ses droits, repoussant tout au fond de la scène chanteurs, cuivre et guitares pour n’en faire que les points d’exclamation, virgules et autres points-virgules d’une phrase sans fin. Oubliées les structures et les conventions liées au songwriting traditionnel ! Place a la transe ! Polyrythmie a tous les étages!

Marc Zisman
Le Funk
De James Brown a Prince

1 comment:

best4chance said...

Keep up the good work. thnx!
»